mercredi 28 janvier 2015

Je vais courzZz.. zZz... zZz...



Après 3 semaines de crève ininterrompue et très récemment terrassée aux anti-bio, je constate que mon organisme est très légèrement HS.

Trop d'entrainement et une alimentation inadaptée. Sans parler du sommeil qui tourne en moyenne à 5h par nuit. 
Bref, j'ai flingué mon système immunitaire.
Il est temps de remettre les pendules à l'heure.


LA FATIGUE ET LES CARENCES

Je vais maintenant te parler de bouffe.
Dans ce domaine, je suis une mauvaise élève.
Tout au fond de la classe, à côté du radiateur.

Je fais des mélanges improbables, je saute des repas, je ne bois pas assez (d'EAU, par ce que question mojito je suis pas mal) et surtout je prends un paquet de compléments alimentaires.

Pour résumer je me nourris de pilules, de bière blanche et de légumes surgelés.




QU'EST CE QUE JE RISQUE?

Au delà de la joie immense de devenir terre d'accueil pour toute sorte de virus et de bactéries, l'ensemble des organes est impacté.

Troubles du sommeil et de la digestion. Anxiété et troubles de l'humeur. Déminéralisation osseuse et altération des sécrétions hormonales pouvant causer, entre autre, un dérèglement du cycle menstruel (miam).
Voilà-voilà : que du bonheur en somme.





Autant te dire que l'époque de la mal bouffe et du "vite-fait/plus-ou-moins-bien-fait" est définitivement révolue, en ce qui me concerne. 
Fini les coquillettes-jambon, les croques tomate-mozza et les feuilletés chèvre-épinard.
L'ère du fourneau sportif à commencé! 

Ok... mais comment on fait?


ON SE JETE À L'EAU!

Ça commence par l'hydratation.
La base de la base.
Inutile de blablater des heures sur l'importance de l'eau dans notre vie de sportif. Tout le monde est d'accord pour dire que si on ne boit pas assez, on meurt on se lyophilise. Enfin je crois.
Il faut juste savoir que :

Déshydratation = fatigue + blessure musculaire

Il parait que 2% de déshydratation baisse les performances de 20%. Il parait. Moi ce que j'en dis, c'est que ça donne la bouche pâteuse. Il faut donc boire 2L d'eau par jour en moyenne.




LE CALCIUM

Les risques d'une carence : fracture de fatigue, fatigue générale, récupération difficile après l'effort

Les principales sources : produits laitiers, choux chinois, sardines en boite, brocolis...


LE FER

Les risques d'une carence: anémie,  fatigue et altération des performances
le thé peut être à l'origine d'une mauvaise fixation du fer.

Les principales sources  : abats, viandes rouges, thym, cumin, spiruline, laurier, basilic, boudin noir, cacao, foie, lentilles, faisant, mûre, groseille, figue, fraise, mangue...


LE MAGNESIUM

Les risques d'une carence : stress, déminéralisation osseuse, crampes, fatigue généralisée

Les principales sources : cacao, banane, noix du brésil, basilic, son, sésame, germe de blé, amandes, anchois, kiwi, pois, pruneaux...

LE ZINC

Les risques d'une carence : problème de cicatrisation, courbatures, déchirure prolongée

Les principales sources : huître, foie, germe de blé, boeuf, maroille, langouste, framboise, ananas, sésame, noisette...


LA VITAMINE A

Les risques d'une carence : cécité, et xérophtalmie (lorsque ta cornée devient opaque et que ton oeil se dessèche).

Les principales sources : abats, jus de carotte, citrouille, patate douce, choux...


LA VITAMINE B

Les risques d'une carence : mauvaise assimilation des glucides, inflammations, intolérance solaire, problème de circulation, lésion des muqueuses et autres réjouissances.

Les principales sources : spiruline, germe de blé, abats fromages, oeufs, anchois, sardine, thon rouge, moule, maquereau...


LA VITAMINE C

Les risques d'une carence : affaiblissement du système immunitaire, mauvaise récupération musculaire, fatigue, stresse.

Les principales sources : piment, avocat, goyave, persil, cassis, poivron, raifort, hareng, mange, brocoli, pomme, kiwi, choux de Bruxelles, orange, fraise, citron, acérola...



Et voilà! Tu sais quoi mettre dans ton assiette maintenant.




LES PETITS PLUS

L'apithérapie : miel, propolis, pollen, gelée royale.

L'homéopathie : Arsenicum Album ou Silicea après une maladie. Ignatia en cas de déprime ou d'insomnie.

L'acuponcture : rétablit une bonne circulation de l'énergie et fait revenir le tonus.





QUELQUES RECETTES proposées par Neila Rey :


 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire