mardi 10 mars 2015

Semi-marathon de Paris 2015


C'est le gros défi 2015.

La première fois que mon appli Nike+ affichera 21,5km sur l'écran de mon Nexus complètement fissuré.
... quelque part, je me dis que je suis aussi fêlée que mon téléphone. 
La dernière fois que j'ai dépassé 15 km, j'ai trainé la patte pendant 1 semaine. 

Pourtant je l'ai fait! I DID IT!



Un paris pas franchement gagné d'avance...







La plus longue course jamais faite de toute ma vie entière (le 17,89km de Crosnes) a été un joli petit massacre pour les raisons suivantes :

- Pas assez entraînée
- Pas assez bu
- Métabolisme mal préparé
- Mauvaises chaussures
- ...vraiment pas assez entraînée

Malheureusement
10 jours après la finale de la Boost Battle Run, mon genou pleurait encore le test de la nouvelle Ultra Boost d'Adidas à laquelle je n'ai pas réussi à m'adapter.
Résultat : pas de course pendant 10 jours, peu de basket mais beaucoup de natation.

Ça commençait mal.


Je me suis donc tourné vers la drogue.
Le dopage plus exactement. 



La préparation interne 
Pour la beauté intérieur du muscle :)


SPRAY'DOL : des huiles essentielles pour préparer les articulations avant la course.
BAUME CHINOIS : pour chauffer les muscles 30 min avant le départ
VITAMINE C : en cure tous les matins pendant 1 mois en amont 
ERGY SPORT récup : en cure avant ET après la course




Tout commence par un petit Dej
Le Royal Breakfast de Deydey
Ze best ever, préparé avec amour par ma BFF.

- Thé English breakfast
- Kiwi
- Oranges sanguines pressées
- Danio yaourt
- Toast avec gruyère
- Saucisse de volaille grillée




La bande son
Pour l'adrénaline en continu pendant 2h


BANGARANG





  • 1 - Bangarang (feat. Sirah)
  • 2 - Kyoto (feat. Sirah)
  • 3 - Right In
  • 4 - Summit (feat. Ellie Goulding)
  • 5 - Skrillex Orchestral Suite By Varien (Bonus Track)
  • 6 - The Devil's Den
  • 7 - Right On Time
  • 8 - Breakn' a Sweat


  • MORE MONSTER AND SPIRITES





  • 1 - First of the Year (Equinox)
  • 2 - Scary Monsters and Nice Sprites (Dirtyphonics Remix)
  • 3 - Ruffneck (FULL Flex)
  • 4 - Ruffneck (Flex)
  • 5 - Scary Monsters and Nice Sprites (The Juggernaut Remix)
  • 6 - Scary Monsters and Nice Sprites (Phonat Remix)
  • 7 - Scary Monsters and Nice Sprites (Kaskade Remix)


  • RECESS




    Le style
    Equipement technique

    Cette année je me suis équipé. Marre des crampes et des textiles inadaptés au running.

    - Brassière de fitness Puma
    - Sweatshirt de fitness Puma
    - Culotte en lycra sans couture Undiz
    - Maillot en microfibre Adidas Running
    - Chaussettes de trail et manchons-booster Kalenji
    - Fuseau de running Kalenji
    - Ceinture à gourde Asics
    - Écouteurs Sony Sport 

    ET bien-sûr, mes Nimbus 16 gel Asics qui ont déjà parcouru 180 km depuis leurs acquisitions en décembre ;)



    Consignes, Sanitaires et départ dans le SAS
    Une organisation au top.

    Les lunettes de soleil auraient été un plus...



    Le SAS rose

    À entendre les autres coureurs, 2015 est bien plus rodée que 2014.
    Les participants ont été appelé à une heure bien précise en fonction de leur SAS. 
    J'ai donc été appelée à 11h25 pour le dernier départ, ce qui m'a permis de digérer tranquillou le Royal Breakfast de Deydey.

    Grosse erreur par contre, ce SAS rose. 
    Pour ce premier semi-marathon, j'ai voulu la jouer cool en évitant la (re)blessure. 
    Je me suis donc dit "Chloé, ma poulette, colle toi à la fin. Tu seras bien tranquille avec les estropiés de ton espèce".

    Sauf que non. 

    Au final, j'ai passé les 4 premiers kilomètres de la course à me faufiler entre les runners pour essayer de garder mon rythme.



    On tape la pause pour la photo (un chouïa crispée)


    Quant à la course, je l'ai trouvé beaucoup moins crevante que la 17,89 de Crones qui présentait une partie trail et une montée abrupte sur plusieurs kilomètres. 
    Le Parcours autour du bois de Vincennes, de la Bastille et d'Hôtel de Ville était vraiment agréable. 

    L'année prochaine, je passerai directement au SAS vert (1h50) pour échapper à la galère du saumon en pleine remontée du torrent (ou de la pèlerine qui fait ses courses le premier jour des soldes - c'est une question allégorique finalement).  





    Je termine par un petit sprint, comme à chaque fin de course. Escortée par Tutur, le cher-et-tendre de ma Deydey, qui a terminé son semi 2h plus tôt (on a le niveau ou on l'a pas).

    Je récupère ma bectance (ravitaillement) et mon bling-bling (hou la jolie médaille)
    ... avant d'être récupérée par ma soeur qui partait tester l'entrainement de la Parisienne
    (comment m'a t'elle retrouvé dans cette foule...? Cette fille est un cyborg. Nous ne voyons pas d'autre explication).




    Enfin, j'ai étiré ma carcasse pour éviter les courbatures au max (FAIL) et j'ai trainé la patte jusqu'au bar resto La tête à l'envers où m'attendait le reste de la BoostBastille.

    Et pour ne pas déroger à la règle, j'ai magistralement ignoré mes propres conseils diet sur le repas post-run en commandant une pinte et un énorme burger-frites. Fuck-off les acides pro-lactiques. J'ai posé mon lundi pour pouvoir souffrir tranquillement.


    À l'année prochaine, Semi.




    - - -




    Mon pack ENERGY



    POWERADE chez Décathlon

    goût : cerise

    prise : 1h avant la course

    avis : boisson très sucrée mais agréable. J'ai dû compenser en buvant beaucoup d'eau pour éviter la sensation de soif. Donne de l'énergie avant l'effort!

    Eau; glucose; fructose; acidifiant: acide citrique; chlorure de sodium; correcteurs d’acidité: citrate de potassium, chlorure de magnésium, chlorure de calcium, phosphate de potassium; stabilisants: gomme arabique, esters glycériques de résine de bois; édulcorants: sucralose, acésulfame-K; arômes; colorant: rouge.

    POWERGEL chez Décathlon

    goût : cassis

    prise : au km 10

    avis : pâteux et très sucré. L'effet coup de fouet est très rapide et le sucre monte vite au cerveau. Le gel est trop épais, l'ouverture mériterait d'être plus large pour une utilisation facile. J'aurais apprécié une texture plus fluide.

    Gel concentré en glucides avec concentrés de jus de fruits et sodium. Goût orange. Eau, maltodextrine, jus de fruits concentré 13% (pomme, orange 6%), fructose, citrate de sodium, acidifiant (acide phosphorique), chlorure de sodium, conservateurs (benzoate de sodium, sorbate de potassium). Allergènes : lait, œufs, céleri et moutarde.



    ISOSTAR Energy Shot chez Décathlon

    goût : aucune idée

    prise : j'avais prévu de le prendre au km 15...

    avis : ... mais le shot avait disparu de ma ceinture de run!
    Je n'ai donc pas pu le tester et j'ai fini la course sur la réserve :)

    Eau, saccharose, vitamines C et B1, arôme, caféine, extraits secs concentrés de graines de guarana et de racines de ginseng, acidifiant : acide citrique, conservateur : sorbate de potassium, maltodextrine, colorant: rouge de betterave. Fabriqué dans un atelier qui utilise GLUTEN, CRUSTACES, OEUFS, POISSON ARACHIDES, SOJA, LAIT, FRUITS A COQUE, MOLLUSQUES et CELERI

    POWERADE chez Décathlon

    goût : totalement non-identifiable! (Ice storm)

    prise : immédiatement après la course

    avis : la couleur est un peu inquiétante pour un produit dit "naturel".
    Après l'effort, on apprécie la dose de Sucralose. J'ai également complété avec beaucoup d'eau!

    Eau; glucose; fructose; acidifiant: acide citrique; chlorure de sodium; correcteurs d’acidité: citrate de potassium, chlorure de magnésium, chlorure de calcium, phosphate de potassium; stabilisants: gomme arabique, esters glycériques de résine de bois; édulcorants: sucralose, acésulfame-K; arômes; colorant: bleu brillant.

    2 commentaires: