samedi 25 juin 2016

MudDay2016




C'est ma deuxième année au pays de la boue vaseuse et du T-shirt jetable!
Patauger joyeusement dans la gadoue une première fois avec mon fidèle Vinz' ne m'a pas suffit :)





Le camp de Frileuse étant géographiquement situé à l'opposé de mon habitat naturel, j'ai dû cette fois encore me voir offrir l'hospitalité chez mon pote.


En contre partie, ma tâche consistait à ravitailler les cocktails de la soirée pré-MudDay.
J'aurais aimé vous dire que ces cocktails étaient sans alcool et qu'ils étaient constitués de jus de concombre, de ginseng et de grenade fraiche. 
Mais il n'en fut rien.
La vodka et le rhum coulaient dans nos veines. 







Accompagnons tout ça d'un petit barbecue. 
Histoire de manger équilibré en faisant le plein de fibres, de vitamines et de sucres lents.
Ok, bon bah merguez quoi! 
La base.





Le tout jusqu'à une heure avancée de la nuit.

Non là par contre j'ai fait soft : 23h30 dodo.
Faut pas pousser, j'ai bientôt 30 piges.
Préservons ce qu'il reste de métabolisme.




J'ai donc laissé le reste de la troupe festoyer joyeusement en enfonçant mes bouchons d'oreille jusqu'au tympan. Petite bouteille d'eau au bicarbonate de soude et masque sur les n'oeils.
La nuit réparatrice pouvait commencer.
7h30 de sommeil parfaitement continu. 
Sans moustique. 
Sans chat qui vient te faire profiter de son haleine de croquette. 
Sans bébé qui pleure.
Sans personne pour ronfler dans tes esgourdes ni t’éjecter de la zone de repos avec un coup de pied nocturne échappé.

Une vraie nuit.




Ou pas.




Réveillée à 6h30. Au taquet. Les yeux grands ouverts.
Pourquoi? Aucune idée.
Peut-être l'excitation de me déchirer les côtes sur des cailloux pointus.
hm... non.
Ou bien la perspective d'engloutir les Yopa™ à la noix de coco accompagnés de brioche pâtissière (encore un petit dej de sportif de haut niveau. La lose totale cette course). 


Bref. J'étais debout.
Je jette un coup d’œil en bas, dans le salon.
Le confort n'est pas le même, mais ça ronfle...




Pas pour longtemps. 
L'odeur du café, ça réveille même les morts.

En avant : direction la boue!





Le soleil et la température optimale commandés sur Showroom privée (section Rosedeal Météo) étaient livrés avec un timming parfait. 

Et ce fut un gros kiffe (encore).

Mais pas de médaille d'or cette fois. La MudDay aillant décidé de copier grassement la Spartan Race, il y avait beaucoup plus d'épreuves à la force des bras. 
Et comme chacun sait : j'ai des bras de bras de phasme anémié.




See you next year !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire