jeudi 23 juin 2016

Semi-Marathon de Chelles 2016



Hou qu'il était dur ce semi!

Le truc s'est qu'on s'est inscrites sur un coup de tête, une semaine avant. 
Résultat, on était légèrement larguées sur le plan de l'entrainement.

Mais la vraie raison, c'est que Chelles, en vérité : c'est une montagne.
Laissez-moi vous dire que le mec qui a écrit "sans difficulté particulière" sur la description du parcours EST UN GROS MYYYYTHOOOOOOOOOO.



Pourtant, tout avait bien commencé : je testais pour la première fois les graines de chia (prononcer kia) pour prolonger l'hydratation et la bonne distribution des glucides pendant la course.
On y a ajouté notre fameux mugcake énergisant à base de préparation Aptonia : c'est ici.
 


On est partie avec nos voisins pompiers et on a rejoint la copine de la BoostBastille (coucou Marina)

Du soleil mais pas trop. 
Du vent mais pas trop. 
Du monde mais.... ah non, 
on était 300 pèlerins : au temps pour moi.


Tiens à ce propos : le semi-marathon de Chelles offre le dossard aux nanas.
Bon, je ne me plains pas de ne pas raquer, bien que l'inscription ne coûte que 12 euros - on est loin du semi de Disneyland Paris.

Cependant, n'est ce pas discriminatoire vis à vis de nos amis les hommes qui n'ont déjà pas la chance de posséder un vagin à eux? Ne raquent-ils pas déjà bien assez pour rentrer en boite (surtout pour ceux qui n'arrivent jamais à pécho?)

Bref, je vous laisse méditer sur la question.

Nous avons donc emmené nos vagins respectifs (pour les concernées) sur la ligne de départ.





Voilà voilà, tout se passe bien au premier tour.
Ah oui, j'ai oublié de préciser qu'il y avait 3 tours. Trois boucles identiques par lesquelles tu passes et repasses. Je ne sais pas qui a eu l'idée lumineuse de ce parcours bien merdique. Ce qui est certain c'est qu'il n'a jamais couru plus de 6 km. 

Courir un semi en 3 boucle c'est un peu comme apprendre un cour de géo par coeur. Au bout du deuxième tour, tu as déjà retenu 1/3 des noms de rues. Tu sais où tourner, tu esquives du regard les panneaux d'indication. Et à la fin du 2e tour, tu te fais dépasser par le premier qui vient de finir sa 3e boucle. Alors tu rentres la tête dans les épaules en pansant qu'il te reste encore 7km à galoper.

Le 3è tour...



Moins dur que le semi de Val d'Europe et pourtant...... je ne sais pas si c'est les trois boucles ou le fait de ne pas avoir été préparée psychologiquement aux montées du parcours, mais à l'arrivée j'ai tout déconnecté.

Plus de son, plus d'image. 

En même temps, s'il y a bien un semi où je pouvais me permettre de faire un malaise, c'était celui là.
Le seul que je n'ai pas couru seule. Et accompagnée de 3 pompiers volontaires s'il vous plait! 
C'était royale. 
Je pense que je le referai.
Ou pas.

Quoi qu'il en soit j'ai battu mon temps. 
Je ne sais pas comment.
Peut être les graines de chia.




Évidemment, mon bagle et ma bière m'attendaient sur la terrasse à notre retour.
Ce qui est sûr c'est que je vais devoir bosser le souffle avant de retourner sur un 21 km.

On se voit au semi de Disney ;)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire